Les pédales

Comprendre le fonctionnement des pédales et utiliser la pédale de sustain

Cours 7 : Les pédales

Publié il y a 10 mois

Dans ce cours nous allons voir comment fonctionnent les différentes pédales du piano et nous nous concentrerons sur l'utilisation de la pédale de sustain (ou de maintient). 

 

1 - Fonctionnement des pédales

Sur un piano classique, on retrouve en général trois pédales.

1.1 - Pédale de gauche

La pédale de gauche s'appelle la “Una Corda”. Sur un piano mécanique, elle déplace les marteaux afin qu'ils ne viennent frapper qu'une ou deux cordes au lieu de 3. Cela a pour effet de rendre le son légèrement plus doux et léger. En fonction des modèles, le mécanisme peut varier ou bien être totalement simuler sur des claviers numériques, mais au final le résultat est similaire. On utilise cette pédale lorsqu'on souhaite jouer de manière très douce et délicate. Sur certaine partition, elle peut être indiquée par la notation UC (Una Corda).

1.2 - Pédale du milieu

Le fonctionnement de la pédale du milieu peut varier en fonction du modèle du piano. Sur certain piano, il s'agit d'une pédale de soutien (ou “sostenuto”) qui a pour effet de laisser sonner la dernière note jouée et étouffer les autres. Son fonctionnement étant particulier et très spécifique, elle est rarement utilisée et la plupart des pianos ne disposent pas de cette pédale.

A la place, pour d'autres modèles de piano, la pédale du milieu est une sourdine. Elle vient placer un feutre entre les marteaux et les cordes atténuant fortement le son du piano. Elle peut être utilisée pour ne pas déranger les voisins durant les séances d'entrainement mais n'a pas de réel intérêt pour l'interprétation de pièces. 

1.3 - Pédale de droite

La pédale de droite est la pédale la plus utilisée. Parfois, c'est la seule pédale présente sur le piano. Il s'agit d'une pédale de maintient (dit “sustain”) qui a pour effet de détacher tous les étouffoirs des cordes du piano. Ainsi, lorsqu'une corde est frappée, elle n'arrêtera pas de sonner lorsqu'on relâche la touche du clavier. De plus, les cordes autour d'elle vont également entrer en résonnance, ce qui a pour effet de produire un son plus riche avec d'autres harmoniques. C'est pourquoi cette pédale est également appelée pédale “forte”. Elle est souvent utilisée pour tenir des notes lorsqu'on déplace ses mains sur le clavier.

2 - Utilisation de la pédale de sustain

Comme nous venons de le voir, la pédale de sustain est très pratique et est souvent utilisée pour renforcer le caractère d'un morceau, en tenant les notes jouées. Par contre, son utilisation est assez délicate et il ne faut pas en abuser. En effet, comme il s'agit d'une pédale de maintient qui tient toutes les notes que l'on joue et fait aussi résonner les harmoniques, cela peut vite devenir inaudible. Pour éviter cela, il faut relâcher régulièrement la pédale pour étouffer les notes dont on n'a plus besoin.

Concrètement, il faut appuyer sur la pédale au moment où l'on joue la première note du passage que l'on veut tenir. Ensuite, on reste appuyé sur la pédale tout au long du passage. Puis, lorsqu'on veut changer la pédale, il faut relever la pédale en même temps que l'on enfonce les touches du clavier et on réappuie rapidement sur la pédale avant de relâcher les doigts et jouer la suite. C'est un mouvement assez rapide du pied pour éviter de perdre des notes que l'on veut tenir.

Au début le mouvement n'est pas très intuitif, mais sera tout le temps le même. Il faut donc commencer à s'entraîner à change la pédale en jouant très lentement, puis d'accélérer petit à petit. L'idée est de trouver le rythme entre les mains et le pied pour changer très rapidement la pédale au bon moment.

Remarque : Dans certaine partition, l'utilisation de la pédale de sustain peut être indiquée par la notation “Ped” et le changement de pédale est représenté par une petite étoile.

Newsletter

Abonne-toi à la newsletter pour recevoir l'actualité et les nouveautés du site

A propos

A propos

Contact

Mentions légales

Rejoins la communauté