Les altérations

Découvrir la notion de demi-ton, les différentes altérations et leurs effets

Cours 6 : Les altérations

Publié il y a 1 année

Dans cette leçon, nous allons commencer à utiliser les touches noires du clavier en introduisant la notion de demi-ton pour présenter les différentes altérations et leurs effets.

1 - Ton et demi-ton

Pour pouvoir comprendre les effets des altérations sur les notes principales, nous devons d'abord aborder la notion de ton et de demi-ton.

Dans le cours précédant, nous avons vu les différents intervalles qui séparent 2 notes. Le ton et le demi-ton sont en quelque sorte les intervalles de base qui constituent tous les autres. Le demi-ton correspond au plus petit intervalle que l'on peut jouer sur un piano (et par définition, le ton correspond à deux demi-tons). Lorsqu'on regarde un clavier, le plus petit intervalle que l'on peut jouer est celui entre deux touches côte à côte. Attention, il faut prendre en compte toutes les touches (noires et blanches). 

2 - Altérations simples

Maintenant que nous savons à quoi correspond un demi-ton, voyons quelles sont les différentes altérations.

2.1 - Dièse

Le dièse est représenté par un symbole qui ressemble fort à un hashtag. Il a pour effet d'augmenter d'un demi-ton les notes associées. On peut s'en souvenir en pensant au symbole comme une petite échelle permettant de monter la note d'un demi-ton.

Ainsi, lorsqu'on doit jouer un Do dièse, cela correspond à la touche noire juste au-dessus du Do. Attention, une note dièse ne correspond pas forcément à une touche noire. Par exemple, si la note associée au dièse est un Si, il faut l'augmenter d'un demi-ton et cela revient à jouer un Do.

2.2 - Bémol

Contrairement au dièse qui augmente les notes d'un demi-ton, le bémol va les diminuer d'un demi-ton. Il est représenté par un petit “b” qui peut nous faire penser que l'on décale les notes d'un demi-ton vers le bas.

Ainsi, un Ré bémol correspond à la touche noire juste à gauche du Ré. On peut remarquer qu'un Ré bémol est équivalent à un Do dièse. Comme précédemment, les bémols ne correspondent pas toujours à des touches noires. Par exemple, un Fa bémol revient à jouer un Mi qui est placé un demi-ton en-dessous du Fa.

2.3 - Bécarre

Par rapport aux deux altérations précédentes, le bécarre est un peu particulier puisqu'il a pour effet d'annuler les effets de toutes les altérations. Nous allons voir plus particulièrement comment cela fonctionne dans la prochaine partie, mais concrètement, di des notes sont altérées par des dièses ou des bémols et qu'on leur applique un bécarre, alors elle redeviennent naturelles et ne sont plus altérées. Un Fa dièse avec un bécarre devient un Fa et un La bémol avec un bécarre devient un La. Le bécarre est représenté par ce symbole :

3 - Altérations accidentelles et constitutives

On retrouve les altérations de deux façons dans une partitions. Soit elles sont appliquées à la clé et on parle d'altérations constitutives, ou bien, elles sont placées juste à côté des notes à altérer dans le morceau, il s'agit alors d'altérations accidentelles.

3.1 - Altérations constitutives

Les altérations constitutives sont placées à la clé, c'est-à-dire au début de chaque portée. Elles indiquent dans un ordre particulier (que nous étudierons dans un prochain cours), toutes les notes qui seront affectées par les altérations. Ainsi, lorsqu'un bémol est placé sur la ligne du Si et un autre sur la ligne du Mi, alors tous les Si et Mi du morceau seront bémolisés. De la même manière, s'il y a un dièse sur la ligne du Fa, alors tous les Fa du morceau seront dièses. On peut également retrouver des bécarres lorsqu'on change de partie dans le morceau, ce qui a pour effet d'annuler les altérations des notes associées. Cela permet de modifier la tonalité d'un morceau  sans avoir à indiquer chaque notes altérées tout au long de la partition. 

Extrait de la partition “Arrival of The Birds” de The Cinematic Orchestra

Dans l'extrait précédent de la partition “Arrival of The Birds” de The Cinematic Orchestra, on remarque qu'au début il y a 6 bémols à la clé. Donc tous les Si, Mi, La, Ré, Sol et Do sont bémols jusqu'à ce que l'armure change avec les bécarres qui retirent tous les bémols. Lorsqu'on écoute ce morceau, on entends que la tonalité change lors de ce passage.

3.2 - Altérations accidentelles

Les altérations accidentelles correspondent aux altérations que l'on retrouve dans le morceau à côté des notes concernées. Contrairement aux altérations à la clé qui modifient toutes les notes de la partition, les altérations accidentelles ne sont valables que pendant une mesure pour toutes les notes de la même hauteur. Ces altérations permettent de faire des variations ponctuelle de tonalité dans le morceau.

Extrait de la partition “Bella Ciao” de La Casa de Papel

Dans l'extrait précédent de la partition “Bella Ciao” de La Casa de Papel, on remarque qu'il n'y a pas d'altérations à la clé par contre on retrouve plusieurs dièses dans le morceaux. Leur effet ne s'applique que sur les notes de la même hauteur pendant une mesure. C'est pourquoi à la mesure numéro 3, on utilise plusieurs dièses pour altérer tous les Fa et Sol, et à la mesure d'après on en utilise d'autres. 

Désormais, on comprend mieux l'utilisation des bécarres qui ont pour effet d'annuler toutes les autres altérations. Ainsi, lorsqu'un note est altérée pendant tout le morceau par une altération constitutive, ou bien pendant toute une mesure par une altération accidentelle, on peut de nouveau la rendre naturelle.

 

Exercices

Désormais, vous savez comment utiliser toutes les touches du clavier. Dans le cours suivant nous allons voir comment utiliser les pédales.

Newsletter

Abonne-toi à la newsletter pour recevoir l'actualité et les nouveautés du site

A propos

A propos

Contact

Mentions légales

Rejoins la communauté