Leçon 9

Maintenant que tu sais (à peu près) tout faire avec tes mains sur un clavier, il ne te reste plus qu’à apprendre à utiliser tes pieds ! Dans ce cours, tu apprendra à quoi servent les pédales sur un piano, comment elles fonctionnent et comment les utiliser.

Selon ton piano, il se peut que tu ais 0, 1, 2 ou 3 pédales. Généralement, un piano classique en possède 3. Cependant, la plus courante reste largement celle de droite. Lorsqu’elle est bien utilisée, elle embellit considérablement un morceau et elle n’est pas très difficile à utiliser.

Pédale de droite (Forte)

Principe de fonctionnement

La pédale de droite, aussi appelée pédale Forte, va permettre de tenir toutes les notes que l’on joue après avoir relâché les touches. Normalement, le son est tenu tant qu’on tient la touche de la note reste enfoncée, et il est coupé juste après. Cela est dû aux étouffoirs du piano qui, comme leur nom l’indique, vont étouffer le son des notes en se posant sur les cordes de l’instrument pour arrêter leur vibration. La pédale Forte permet d’éloigner tous ces étouffoirs des cordes du piano, ainsi toutes les notes jouées seront tenus tant que la pédale est enfoncée. De plus, comme toutes les cordes sont « libérées », elles vont toutes se mettre à vibrer légèrement créant ainsi un son un son rond et harmonieux.

Utilisation

Bien que la pédale Forte crée un beau son, il faut l’utilisée à bon escient. Si l’on tient toutes les notes que l’on joue dans un morceau, cela devient vite chaotique. Sur certaines partitions, l’utilisation de la pédale Forte est indiquée par la notation « Ped. » jusqu’à « * ». Cependant, on peut l’utilisée à chaque fois que l’on en a besoin (pour tenir certains accords, ou lier différentes notes). Il n’existe pas une unique façon de l’utiliser mais la plupart du temps nous allons suivre le schéma suivant :

  • jouer l’accord ou la première note de la suite de note que l’on veut tenir (rester enfoncé)
  • appuyer sur la pédale Forte
  • lâcher l’accord ou la note pour jouer le notes suivantes que l’on souhaite lier
  • jouer le premier accord ou première note de la série suivante (rester enfoncé)
  • relâcher complètement et renfoncer très rapidement la pédale Forte
  • jouer tout ce qui doit être lié
  • etc..

Ainsi les mains et le pied ne vont pas appuyer sur les touches et la pédale en même. Ce sera légèrement décalé afin qu’il n’y ait pas de coupure et pouvoir ainsi lier toutes les notes.

Pédale du milieu

Il existe 2 sortes de pédale centrale :

  1. La pédale de soutien (ou sostenuto) qui permet de tenir seulement les notes jouées au moment on l’on appuie sur la pédale. Son utilisation est plus complexe que la pédale Forte. Elle n’est demandé que pour certaines partitions difficiles, et est donc utilisée que par les professionnels.
  2. La sourdine qui va déployer une bande de feutre mince venant se loger entre les marteaux et les cordes pour assourdir le son. On ne l’utilise que pour travailler sans faire trop de bruit. Aucun morceau ne demande de l’utiliser.

Pédale de gauche

La pédale de gauche (aussi appelée l’Una Corda) permet d’adoucir le son du piano. Son fonctionnement dépend du piano. Sur un piano à queue elle va déplacer légèrement les marteaux afin qu’ils ne frappent que 1 ou 2 cordes au lieu de 3. Sur les pianos droits, elle va rapprocher les marteaux des cordes pour avoir moins d’attaque. Elle est utilisée lorsqu’on veut diminuer légèrement le volume sonore d’une pièce. Parfois on peut rencontré la notation « (u.c) jusqu’à (t.c) » sur une partition qui demande de l’utiliser.

Si tu as compris ce cours tu peux passer à la leçon suivante. Si tu n’as pas compris quelque chose, que tu as des questions/suggestions n’hésite pas à laisser un commentaire en bas de la page ou bien à m’écrire directement.

Leçon précédenteSommaire – Leçon suivante