Leçon 8

Tu as appris dans la leçon précédente qu’un morceau est écris dans une tonalité correspondant à une gamme majeure ou mineure. Cette tonalité est choisie de manière à rendre un morceau joyeux (gamme majeure) ou au contraire, à le rendre triste, mélancolique (gamme mineure). Connaître la tonalité d’un morceau est utile pour savoir quelles vont être les altérations dans le morceau et les notes les plus utilisées. Dans ce cours je vais te présenter la méthode que j’utilise moi-même pour trouver la tonalité d’un morceau.

Tonalités relatives

Avant de te montrer comment faire pour déterminer la tonalité d’un morceau, il faut que je te définisse la notion de tonalités relatives. Tu auras compris jusque là qu’une tonalité d’un morceau de musique est le ton appartenant au mode majeur ou au mode mineur de ce morceau. Ainsi, une tonalité est caractérisée par les altérations à la clé qui lui sont propres. Cependant, pour une même armure (c’est à dire les mêmes altérations à la clé) il y a à chaque fois 2 tonalités associées, l’une majeure et l’autre mineure. On dit que ces 2 tonalités, ayant la même armure, sont relatives.

Exemple :

La gamme de Do Majeur est la tonalité pour laquelle il n’y a aucune altération à la clé, on va du Do au Do en passant par toutes les touches blanches. Sa tonalité relative est la gamme de La mineur. Pour cette gamme, il n’y a également aucune altérations à la clé, on va du La au La en passant par toutes les touches blanches (attention : en mode mineur harmonique, le plus couramment utilisé, la septième est augmentée, dans ce cas ci, le Sol devient dièse, mais il ne s’agit pas d’une altération à la clé).

Remarque : 2 tonalités relatives ont toujours 3 demi-ton d’écart, on descend de 3 demi-ton de la gamme majeure pour trouver sa relative mineure, ou bien à l’inverse, on monte de 3 demi-ton à partir de la gamme mineure pour trouver sa relative majeure.

Méthode

D’après le paragraphe précédent, on comprend qu’une tonalité est caractérisée par l’armure du morceau, et qu’une tonalité est relative à une autre (de l’autre mode) ayant les mêmes altérations à la clé. Ainsi, pour déterminer la tonalité d’un morceau nous allons utilisé cette armure spécifique aux tonalités. Il y a 2 cas possibles pour l’armure, soit les altérations sont des dièses, soit ce sont des bémols. Ces altérations sont toujours placées dans le même ordre selon s’il s’agit de dièse ou de bémol. Les dièses sont placés dans l’ordre suivant : Fa, Do, Sol, Ré, La, Mi, Si et les bémols sont dans le sens contraire : Si, Mi, La, Ré, Sol, Do, Fa. Cela signifie que tu ne trouvera jamais seulement un Do dièse à la clé, il y aura forcément un Fa dièse également. Si les altérations à l’armure vont jusqu’au Ré bémol, alors Si, Mi et La seront bémolisés également. Tu peux essayer de retenir l’ordre des altérations, ce n’est pas très difficile et tu le retrouve rapidement en regardant l’armure de ta partition.

Dièses à la clé

Dans le cas où les altérations à la clé sont des dièses, tu peux trouver rapidement la tonalité majeure associée. Pour cela il faut que tu regarde la dernière altération et que tu  prenne le ton au dessus de la note associée.

Exemple :
Ici, les altérations à la clé sont Fa, Do, Sol dièses (on remarque qu’elles sont placées dans le bon ordre). Pour trouver la tonalité majeure associée on regarde le dernier dièse, c’est un Sol dièse. On part de la note Sol (bécarre) et on monte d’un ton, on trouve la note La. Alors, la tonalité majeure associée à cette armure est celle de La Majeur. La gamme de La Majeur correspond à la gamme pour laquelle on va du La au La en jouant les Fa, Do et Sol dièses.

Gamme de La Majeur

Pour trouver la gamme mineure relative, on part de la tonique de la gamme majeure (ici La) et on descend de 3 demi-ton. On tombe alors sur un Fa dièse. Cela signifie que la gamme mineure relative à la gamme de La majeure est celle de Fa dièse mineure. Pour cette gamme on va du Fa dièse au Fa dièse en jouant tous les Fa, Do et Sol dièses (en augmentant la septième, ici le Mi qui devient alors dièse correspondant à un Fa bécarre, pour le mode mineur harmonique).

Gamme de Fa dièse mineur naturelle
Gamme de Fa dièse mineur harmonique (plus couramment utilisée)

Pour rappel des gammes mineures, voici la gamme mineure mélodique :

Gamme de Fa dièse mineur mélodique ascendante
Gamme de Fa dièse mineur mélodique descendant

Bémols à la clé

Pour trouver la tonalité majeure d’un morceau ayant des bémols à la clé, ce n’est pas plus difficile qu’avec les dièses. Cependant, il faudra que tu sache l’ordre des bémols pour un cas particulier. La méthode consiste à regarder tout simplement l’avant dernière altération. Alors la tonalité majeure correspondante sera celle de cette note.

Exemple :

Dans le cas où les altérations sont : Si, Mi, La et Ré bémols (on remarque qu’elles sont écrites dans le bon ordre) l’avant dernière altération est celle de La bémol. Ainsi la tonalité associée est celle de La bémol Majeur. Cette gamme va du la bémol au La bémol et a tous les Si, Mi, La et Ré bémols.

Gamme de La bémol Majeur

La méthode pour trouver la relative mineure est toujours la même, on descend de 3 demi-ton à partir de la tonique (ici La bemol). On trouve alors Fa. La relative mineure de La bémol majeur est donc Fa mineur. La gamme de Fa mineur va du Fa au Fa avec les 4 bémols à la clé (mineur harmonique : septième augmentée : Mi bémol devient Mi bécarre).

Gamme de Fa mineur naturelle
Gamme de Fa mineur harmonique (plus couramment utilisée)

Cependant, il y a un cas particulier, celui où la seule altération à la clé est le Si bémol. Dans ce cas on ne peut pas prendre l’avant dernière altération car il n’y en a qu’une. Alors, il faut prendre la dernière de la suite des bémols (Si, Mi, La, Ré, Sol, Do, Fa). Il s’agit du Fa bémol, mais la tonalité sera celle de Fa bécarre. C’est le seul cas particulier qu’il faut que tu connaisse.

Il existe une autre méthode avec les bémols à la clé qui consiste à descendre de 5 demi-ton à partir de la dernière altérations pour trouver la tonalité majeure. Avec cette méthode il n’y a plus de cas particulier.

Astuce : On peut représenter toutes les tonalités en fonction de l’armure avec un cercle (appelé cercle des quintes) :

Cercle des quintes

Déterminer la tonalité de son morceau

Une fois que tu as compris comment trouver les 2 tonalités (relatives) associées à l’armure de ta partition, il te reste une dernière étape : choisir laquelle des 2 correspond à celle de ton morceau. Pour cela il faut que tu regarde ta partition et que tu écoute le morceau. Si le morceau « sonne » joyeux, il y a de forte chance pour qu’il s’agisse de la tonalité majeure. Dans le cas contraire ce serait plutôt la tonalité mineure. Regarde la partie de la  main gauche au début et à la fin de ton morceau, tu trouvera des suites de notes qui feront partis soient de la gamme majeure soit de la gamme mineur. Souvent, la première note et/ou la dernière à la basse (la plus grave) de ton morceau correspond à la tonique. Enfin, tu peux également repérer s’il y a des altérations accidentelles dans ton morceau. Si c’est le cas vérifie s’il s’agit de la septième de ta gamme mineure qui est augmentée, cela signifierai que ton morceau est en mineur (harmonique).

Remarque : La tonalité d’un morceau peut changer au cours du morceau, on verra cela dans une future leçon.

Si jamais tu veux connaître la tonalité de ton morceau mais que tu as un doute, n’hésite pas à m’envoyer un message.

Si tu as compris ce cours tu peux passer à la leçon suivante. Si tu n’as pas compris quelque chose, que tu as des questions/suggestions n’hésite pas à laisser un commentaire en bas de la page ou bien à m’écrire directement.

Leçon précédenteSommaire Leçon suivante