Posture et doigté

Adopter une bonne posture et découvrir la notation du doigté

Cours 3 : Posture et doigté

Publié il y a 10 mois

Dans ce cours nous allons voir comment bien se placer pour jouer au piano. Il s'agit d'une notion importante qui est souvent négligée lors de l'apprentissage du piano. Avoir une bonne posture et utiliser le doigté permet d'être à l'aise lorsqu'on joue du piano. Cela peut éviter d'avoir des courbatures et peut débloquer certains passages compliqués.

1 - Posture du corps

Tout d'abord, la première chose à faire avant de commencer à jouer c'est de bien installer son banc. L'idéal est de la reculer suffisamment pour avoir assez d'amplitude lorsqu'on joue. Ensuite, il faut régler sa hauteur afin que les avant-bras soient à l'horizontal lorsqu'on pose les mains sur le clavier et qu'on relâche les épaules. Les poignets doivent toujours rester au-dessus du clavier et ne jamais passer en-dessous. L'idée est d'avoir de la hauteur sur le clavier pour avoir plus de force lorsqu'on jouer. Ce n'est pas forcément ce qui va nous permettre de jouer plus fort mais plutôt de mieux contrôler nos doigts. Il est donc important de se tenir droit, et on peut se pencher légèrement vers l'avant pour apporter le poids du corps. Cependant, il ne faut pas être “raide” pour éviter les douleurs dans le dos et les épaules. D'ailleurs, de manière générale lorsqu'on joue du piano, il ne faut pas se crisper. On peut avoir tendant à contracter nos muscles en jouant mais il faut éviter de bloquer les articulations. Les épaules, les bras et les poignets doivent rester souples pour éviter les courbatures désagréables à la fin d'une séance. En plus, cela peut vous empêcher de jouer des passages dans vos morceaux. Dans ce cas, il est bon de faire une pause pour se détendre.

Conseil : Dessiner des petits cercles avec ses poignets et ses coudes pendant que l'on joue permet de se détendre et de gagner en souplesse.

2 - Position des mains et doigté

2.1 - Position des mains

Comme nous l'avons vu précédemment, il faut veiller à ce que les poignets restent toujours au-dessus du clavier. Si ce n'est pas le cas, il faudra forcer davantage pour articuler les doigts, et en plus de perdre en dextérité, des douleurs peuvent apparaître dans les avant-bras.

Des plus, les mains doivent être arrondies (comme si l'on tenait un objet rond comme une orange) afin que les doigts arrivent à la verticales sur les touches. Cela permet d'avoir plus de force et d'agilité. Il est important de ne pas jouer avec les doigts raides, tendus à l'horizontal.

 

2.2 - Doigté

Pour faciliter le déchiffrage d'un nouveau morceau, on peut utiliser une notation pour indiquer quel doigt jouer. Les doigts sont numérotés de 1 à 5 en partant du pouce jusqu'au petit doigt : 

Ces indications apparaissent juste au-dessus ou en-dessous des notes concernées. Voici un exemple de partition avec les doigtés : 

Les indications de doigté apparaissent seulement là où c'est nécessaire, par exemple lors d'un changement de position de la main ou bien un changement de doigt. 

Conseil : Lorsqu'on joue du piano, il est important d'avoir un crayon de papier et une gomme à proximité pour pouvoir annoter la partition avec le doigté qu'on utilise.

 

Ce qu'il faut retenir :

  • Bien régler son banc pour avoir de l'amplitude et de la hauteur
  • Se tenir droit
  • Garder les poignets au-dessus du clavier
  • Arrondir les mains et les doigts
  • Ne pas se crisper
  • Utiliser la notation du doigté

 

Maintenant que vous savez comment vous tenir et quel doigt utiliser pour jouer au piano, vous pouvez passer à la leçon suivante dans laquelle nous aborderons la notion de durée et nous verrons les principales figures de note et de silence.

Newsletter

Abonne-toi à la newsletter pour recevoir l'actualité et les nouveautés du site

A propos

A propos

Contact

Mentions légales

Rejoins la communauté