Trouver la tonalité d'un morceau


Savoir déterminer la tonalité d'un morceau

Connaître la tonalité d’un morceau de musique peut permettre de travailler les gammes dans la même tonalité afin d’apprendre plus rapidement à jouer le morceau. De plus, cela peut être utile si l’on souhaite transposer ce morceau dans une nouvelle tonalité pour l’adapter dans un nouveau contexte.

 Pour déterminer la tonalité d’un morceau depuis une partition, on commence par regarder l’armure de la partition. En fonction des dièses ou des bémols présents à la clé, on peut déterminer la tonalité Majeure. Puis on déterminera la tonalité mineure relative afin de trouver la tonalité du morceau.

1.    Tonalité Majeure

S’il n’y a ni bémol ni dièse à la clé, alors cela correspond à une tonalité de Do Majeur.

1.1. Dièses à la clé

Il peut y avoir jusqu’à 7 dièses à la clé. Ceux-ci sont toujours écris dans le même ordre et il peut être utile de le connaître. L’ordre des dièses est : Fa, Do, Sol, Ré, La, Mi, Si.

 

Pour trouver la tonalité Majeure, il faut augmenter d’un demi-ton le dernier dièse de la clé.


Exemples :

Armure avec 1 dièse 

1 dièse : Sol Majeur;            5 dièses : Si Majeur

 

1.2. Bémols à la clé

L’ordre des bémols à la clé est l’inverse de celui des dièses vu précédemment : Si, Mi, La, Ré, Sol, Do, Fa.

 

Pour trouver la tonalité Majeure grâce à l’armure de la partition, il faut prendre l’avant dernier bémol de la clé. Cela donne directement la tonalité Majeure, il ne faut ni augmenter ni diminuer cette note. Autrement dit, il ne faut pas oublier de laisser le bémol dans le nom de la tonalité. 

S’il n’y a qu’un seul bémol (Si bémol) à la clé, il n’existe pas d’avant dernier bémol. Dans ce cas, il faut savoir que le morceau est en Fa Majeur.

Exemples :

  

1 bémol : Fa Majeur; 3 bémols : Mi bémol Majeur

 

2.    Tonalité Mineure relative

Après avoir trouvé la tonalité Majeure associée à l’armure, alors on peut déterminer sa relative mineure. En effet, il y a toujours 2 tonalités relatives, une majeure et une mineure, pour une même armure. Pour cela, il suffit de diminuer de 3 demi-tons la tonalité Majeure.  

Exemples :

On peut résumer l’ensemble des tonalités en fonction de l’armure en utilisant le cercle des quintes :

3.    Majeur ou mineur ?

Une fois que l’on connait les 2 tonalités relatives de notre morceau, il faut déterminer si notre morceau est Majeur ou mineur. Bien sûr, la tonalité peut varier au cours d’un morceau mais souvent, la tonalité de départ est la même que celle de fin. Si ce n’est pas le cas, il peut être intéressant de regarder comment évolue la tonalité du morceau pour essayer de comprendre la logique du compositeur.

Pour commencer, on peut regarder le premier et le dernier accord du morceau. Ceux-ci donnent un bon aperçu de la tonalité générale.

Ensuite, il faut écouter le morceau. En général, les tonalités Majeures sonnent beaucoup plus joyeuses et motivantes que les tonalités mineures plus sombres ou mélancoliques.

Enfin, pour les tonalités mineures, la septième est souvent augmentée. Ainsi, il faut regarder s’il y a des altérations dans la partition qui pourraient correspondre à une septième augmentée. Si c’est le cas, il y a de fortes chances que le morceau soit en mineur harmonique.


Cours précédent

Les rythmes

Partager


Commentaires